Quelle différence entre : Kirtan, Bhajan et Bhakti Yoga ?


Kirtan signifie fondamentalement “chanson”. Il s'agit d'une conversation musicale entre un meneur (un kirtan wallah) et un collectif de participants. Ce n’est pas un concert ou un spectacle, mais un humble effort de guider les personnes présentes à entrer dans un état de présence absolue. C'est une pratique tantrique dans le sens où l'on utilise les sens, le corps, la voix, les émotions, pour percer le voile de l'illusion (maya) et atteindre la réalité de notre nature (ce qui ne change pas). Le silence suprême intérieur.

C'est une pratique yogique festive qui pacifie l’ego, harmonise le collectif (communauté, village, pratiquants, amis, famille..), efface les émotions stagnantes et cultive la gratitude bienveillante. La différence primordiale avec les sorties nocturnes urbaines est que l’énergie générée lors de ces chants sacrés n’est pas dépensée sur des comportements auto-destructeurs comme la critique, la séduction à la chaîne, la consommation d’alcool ou la privation de sommeil. Les chants pacifient si puissamment le bavardage du mental que l'égo s'agenouille face à la grandeur de la vie pour laisser transparaître un état de conscience plus pure. Même si elle est bienvenue, la qualité musicale n'est pas essentielle dans cette pratique de Yoga (union). C'est la profondeur énergétique de l’expérience qui prédomine. Un chanteur médiocre peut tout à fait guider les choeurs dans une expérience de kirtan très profonde, voir extatique. C'est sa capacité à soutenir l'énergie du groupe au fil du mantra et de faire retentir la fréquence de son propre cœur qui prime sur ses compétences techniques de musicien.

Bhajan signifie “poème pour le Divin”.

Alors qu'on peut voir le Kirtan comme une conversation entre leader et collectif (tous deux humains, l'un parlant à la divinité en l'autre). Le Bhajan est une conversation direct entre dévot et divinité (entre humain et conscience supérieure : telle que Krishna, Shiva, Saraswati, Bouddha, Tara..). Un Bhajan peut être composé d’une manière très spécifique et élaborée pour accompagner une cérémonie particulière ou atteindre un but spécifique (connaissance, transformation, abondance...etc.)

Il existe différents types de Bhajans selon le nombre de versets récités par exemple (Le terme "Chaleesa" s’applique lorsqu’il y a 40 versets - comme la Hanuman Chaleesa). Ou le type de cérémonie déroulée (on dit "Arati" pour l’offrande du feu par exemple).

Ces deux pratiques sont issues de la voie du Bhakti Yoga. Une voie parmi tant d'autres pour réaliser sa vrai nature (Raja Yoga = comportements sociaux, postures, retrait des sens, méditation..etc / Gnana Yoga = étude des textes, étude de soi / Karma Yoga = action pure, sans attentes, sans attachements / Kundalini Yoga = tapas, purification énergétique / Nidra Yoga = l'art du sommeil éveillé formant un pont entre conscient et inconscient / Kriya Yoga = un instrument permettant de hâter l’évolution de l’homme)

"Bhakti" c'est est la voie de l'amour et de la dévotion.

Un concept difficile à cerner pour nos esprits éduqués à l'occidentale qui favorisent par dessus tout l'hémisphère gauche (rationaliser, disséquer...) et qui associent ce terme à la dévotion aveuglée que peuvent offrir certaines personnes à des religions corrompues ou "gurus" pervertis.

Mais imaginez l'espace d'un instant que la valeur du rationnel, du calculé, du logique soit 100% égal à la valeur de l'émotionnel, de l'imaginaire et de l'intuitif.

C'est dans une culture où ces deux aspect de la réalité sont reconnus comme égaux (homme + femme, rationnel + émotionnel, tangible + intangible) que le bhakti yoga est né. Car ils savent que l'ont utilise le cerveau gauche, l'aspect lumineux actif masculin, pour naviguer le visible (lecture de mantras, répétition calculée, logique respiratoire) jusqu'à atteindre les rives de l'invisible, la ténébreuse qualité réceptive du féminin, où seul le cerveau droit peut interpréter et comprendre. Lorsque ces deux états opposés (les gunas) sont unifiés (en yoga) on touche alors au sattva (la vérité, l'équilibre parfait).

Un Bhakti Yogi va naturellement, par sa pratique, développer les trois qualités suivantes :

L'amour universel : L'expérience d'amour passe d'un sentiment exclusif (réservé à la famille, au conjoint, ...etc.) à un sentiment universel (déversé à chaque instant et à chaque être vivant, humain, animal, végétal, minéral, astral, ...etc.).

La gratitude débordante : L'expérience de gratitude passe d'un sentiment passager (remerciement pour un cadeau, une opportunité, un geste) à un sentiment permanent (une révérence absolue envers l'abondance et la générosité de la création, une faudrait plus d'une vie pour payer la dette de tout ce qui nous est offert dès la naissance : un soleil qui nous éclaire, la gravité qui nous maintient sur terre, le soin de nos parents, un coeur qui bat sans arrêt, des étoiles qui scintillent...etc.)

Le lâcher prise : L'expérience de lâcher prise face aux événements intelligibles (accepter le stress du travail, la souffrance de la perte d'un être cher, ...etc.) se transforme en un abandon total face à l'inconnu (un scientifique peut expliquer comment les cellules se dupliquent et les astres se meuvent, mais il saura jamais dire pourquoi elles existent). "Je reconnais que je ne sais pas". "J'accepte que ma vue de la situation sera toujours que parcellaire". Un calme s'installe alors... tout fonctionne, tout est plein, parfait. Je n'ai qu'à être présent(e) pour le spectacle.

Pour participer à un Kirtan dans le département des Alpes-Maritimes et découvrir la voie du Bhakti Yoga, visitez SoÂm Kirtan.

https://www.facebook.com/Soamkirtan​

https://www.instagram.com/soamkirtan/

#français #bhaktiyoga #kirtan #bhajan #devotion

214 vues
ENVIE DE PRATIQUER À LA MAISON ?
 
Retrouvez ici quelques vidéos de 20 à 50min pour pratiquer en toute sécurité à la maison, quel que soit votre niveau. Ainsi que des vidéos de chants sacrés avec les Kirtans de SoÂm !