Qu'est-ce que le Yoga Nidra ?


L'art du sommeil éveillé est une pratique ancestrale originaire d'Inde.

Ses racines remontent à la philosophie Sāṅkhya (datant possiblement entre 700 et 1000 av. JC - difficile de poser un marqueur sur une époque où les enseignements ne se transmettaient que verbalement). Les techniques pratiqués, tels que le Nyasa, ont été élargis au cours des siècles à travers la philosophie non-dualiste d’Advaita Vedanta et les enseignements tantriques du shaivisme du Cachemire. Aujourd'hui, nous rencontrons le Yoga Nidra au travers des écrits de Swami Satyananda Saraswati qui au cours des années 50-60 rendit l'art du sommeil éveillé plus accessible et codifié.

Il fut attiré par le pouvoir du subconscient en se rendant compte qu'il connaissait des mantras qu'il n'avait jamais consciemment entendus. Travaillant de nuit à surveiller l'école de sanskrit contre les vols il était contraint de dormir le jour. Il se reposait non loin de la salle de classe de Swami Shivananda et se rendit compte qu'il connaissait à l'état d'éveil tout ce que son subconscient avait enregistré dans un état de sommeil. Il s'inspira alors des textes anciens et de ses propres expériences avec certain élèves pour formuler ce que l'on appelle aujourd'hui le "Yoga Nidra". "On croit qu'on est détendu or, l'observation montre des gens qui se rongent les ongles, se mettent les doigts dans le nez, se grattent la tête, se tapotent le menton,... d'autres fument des cigarettes, parlent pour ne rien dire, ont la bougeotte, montrent une constante irritabilité. On peut donc être inconscient de son propre état de tension !!! Nous pouvons nous croire heureux et détendu mais un regard lucide sur nous-même et sur nos comportements prouvera le contraire....Les évènements passés, refoulés, enterrés dans l'inconscient par delà la mémoire, encore actifs, sont à l'origine de nos craintes et obsessions. Dans l'inconscient, il y a aussi les désirs instinctifs, qui luttent sans fin pour s'exprimer, et se donner libre cours au niveau du conscient. C'est au sein de ce tumulte inconscient que s'enracinent nos tensions. L'ego se trouve entre le conscient et l'inconscient. C'est le censeur du mental qui ne permet la pénétration dans le conscient que d'un mince courant d'informations. L'ego nous refuse aussi l'accès aux zones de l'inconscient qui sont le siège de l'intuition et de la créativité et aussi à l'inconscient collectif. C'est ce dernier qui nous relie à autrui car la conscience collective garde, enregistre tout notre passé commun." - Swami Satyananda.

On retrouve certains parallèles avec des techniques occidentales telle que l'alternance contraction/lâcher prise de Jacobson, ou la sensation de pesanteur et chaleur utilisé par Schuler dans les années 1930. Mais ces applications sont très ciblés. L'art du sommeil éveillé touche à quelque chose de beaucoup plus vaste et son objectif nous rapproche de la libération, et non seulement une meilleure qualité de sommeil.

Une technique tantrique qui nous invite à demeurer éveiller au travers des divers états de conscience. Cette pratique tantrique nous appelle à nous accepter pleinement afin de percer de voile de l'illusion (maya), des tensions provenant de l'ego (le moi individuel qui se protège ne permanence d'une réalité qui le dépasse) et d'accéder à un état de conscience élargi tout en restant éveillés et présents (plutôt que de nous échapper dans le sommeil au premier relâchement corporel et mental).

Parlons concrètement un instant : nous traversons 4 états de conscience de façon cyclique chaque jour.

  1. Lorsque nous avons l'attention dirigée sur le monde extérieur, il se produit habituellement des ondes de fréquence BETA.

  2. Les yeux fermés, ne pensant à rien de spécial, on retrouve un mélange d'ondes BETA et ALPHA.

  3. Si les yeux sont ouvert mais l'attention tournée vers l'intérieur il est possible de produire des ondes ALPHA. Et c'est cette zone de conscience que privilégie le Yoga Nidra.

  4. Lorsqu'on s'assoupit, les ondes THETA apparaissent, tandis que les ondes ALPHA et BETA diminuent.

  5. Les ondes DELTA sont présentes dans le sommeil profond. Il serait anormal qu'elles se présentent à l'état d'éveil classique.

Donc pendant le Yoga Nidra : la plupart des gens peuvent rester conscient dans la zone des ondes ALPHA et BETA. Des yogis avancés peuvent maintenir leur état d'éveil en ALPHA, BETA et THETA, mais seuls les Maîtres demeurent totalement conscients en DELTA et THETA.Pour un yogi déterminé, la plus grande tâche d'une vie est justement de maintenir son état d'éveil quelque soit la phase du cycle. Afin que quand son dernière journée sur terre arrive, il puisse la quitter en toute conscience et briser le cercle des renaissances.

Comment la pratique-t-on ?

Le pratiquant n'utilise ni la volonté, ni la concentration. Simplement l'attention, tel un témoin de crime derrière une vitre miroir. Allongé en savasana, il traverse 8 étapes bien précises :

  1. Intériorisation

  2. Sankalpa – choisir une résolution, une intention qui donne la direction de son évolution, unifiant le conscient et l'inconscient sur une seule et même volontée

  3. Rotation de la conscience - détendre chaque partie du corps dans un ordre précis qui respecte les circuits cérébraux

  4. Conscience de la respiration - de la frontière entre intérieur et extérieur

  5. Manifestation des contraires - réaliser le pouvoir de l'idée (pensée) sur la matière (sensations corporelles)

  6. Visualisation créative, symbolique, archétypale - pour faire monter à la surface tout ce qui est niché dans les profondeurs du subconscient et source de tension dans la vie consciente

  7. Sankalpa – comprendre et planter son intention à un niveau encore plus profond

  8. Externalisation - remonter doucement à la surface tel un plongeur apnéiste

Tout devient possible dans une séance de yoga Nidra, un handicapé moteur peut marcher, un aveugle peut voir. Il n'y a plus de notion de bien, de mal ou de normal, on accueil et on accepte tout.

Car si l'on peut s'accepter pleinement, on peut enfin se détendre et abandonner l'inutile lutte qui nous empêche de vivre l'instant présent à 360° et 100%.

Sans cette pleine ouverte nous ne vivons qu'une fraction de la réalité dictée par la lunettes du passé que l'on choisit de maintenir devant les portes de nos divers sens.

"Le matériel subconscient émotionnellement chargé, attend en permanence au seuil de notre mental, l'occasion de s'exprimer, de se manifester dès que la relaxation musculaire et mentale est réalisée. Il n'est pas nécessaire, ni même souhaitable, d'analyser ces impressions, mais elles doivent être éliminées si l'on veut parvenir à des niveaux plus profonds de méditation. Quand elles commencent à surgir, ces images peuvent prendre des formes déconcertantes ou même effrayantes, mais peu à peu ces figures changent d'aspect et on commence à voir de merveilleux jardins, des lacs sereins, etc...Toutes ces images sont des représentations du moi supérieur. Il est très important de rester détaché quelles que soient ces images. On les regarde comme sur un écran de cinéma et on reste conscient, en témoin caché. Cette attitude va permettre de rompre nos attachements et nous libérer de nos impressions (samskaras)." - Swami Satyananda.

#français #yoganidra #lartdusommeiléveillé #sommeilméditatif

ENVIE DE PRATIQUER À LA MAISON ?
 
Retrouvez ici quelques vidéos de 20 à 50min pour pratiquer en toute sécurité à la maison, quel que soit votre niveau. Ainsi que des vidéos de chants sacrés avec les Kirtans de SoÂm !